Condexatedenbay.com


La Violence domestique & violence psychologique chez les personnes âgées

La Violence domestique & violence psychologique chez les personnes âgées


Maltraitance des personnes âgées est catégorisé comme une forme de violence domestique, puisqu'elle a généralement lieu à domicile de la victime. Il peut être défini comme l'intentionnel d'une personne de nuire, ou risque de préjudice, à une personne âgée. Selon le Centre National sur l'abus envers les aînés, 10 pour cent des personnes âgées souffre certains type d'abus, plus souvent aux mains d'une personne de confiance connue bien par la victime. Recherche du centre indique que pour chaque cas signalé, cinq cas ne sont pas signalés. L'abus peut prendre plusieurs formes, y compris la violence physique, émotionnelle, sexuelle et financière. Maltraitance des personnes âgées comprend également une masturbation du troisième âge et la négligence.

Violence physique

Infliger de la douleur, cause physique nuire à ou proférant une personne âgée est nommé comme la violence physique. Abus physiques sont souvent perpétrés par des aidants familiaux qui subissent un stress et des difficultés à faire face à leur vie quotidienne et les devoirs des soins à un membre de la famille.

Violence psychologique

Tous les types d'abus ont essentiellement un élément de violence psychologique qui leur sont rattaché. Toutefois, la violence psychologique comme une catégorie distincte d'abus est définie comme infligeant des souffrances psychiques et l'angoisse sur une personne âgée à travers des actes verbaux et non verbaux. Il peut s'agir d'intimidation et de menaces. Il prend généralement la forme d'usure systématiquement à la confiance en soi de la personne âgée, estime de soi et confiance en leurs propres perceptions. Les victimes de violence psychologique sont souvent les plus vulnérables des personnes âgées, celles souffrant de démence.

Abus sexuel

L'abus sexuel sont l'exécution d'un acte sexuel sur une personne âgée sans leur consentement. Une étude réalisée par le département américain de la Justice a montré que de la 284 cas de maltraitance sexuelle signalés en 2003, l'âge moyen des victimes était âgé de 78 ans, la plupart des victimes étaient des femmes et ceux atteints de démence ont été plus souvent abusés par des personnes connues, comme les membres de la famille. L'étude a révélé que la plupart des délinquants avait prévu de commettre l'infraction, mais il avait pas l'intention d'utiliser une arme ou d'agir violemment.

Abus financiers

Les abus financiers sont défini comme le vol, de mauvaise utilisation non autorisée ou à la dissimulation d'argent de la victime, de propriété ou d'autres actifs. Mis à part le vol très évidente et détournement d'argent par des personnes connues des victimes, des abus financiers mentionne également les actions contraires à l'éthique des entreprises qui tentent de vendre des services inadéquats aux personnes âgées. Exemples de telles actions des compagnies d'assurance qui essayent de faire du changement des polices d'assurance existants en faveur de nouvelles personnes âgées plus cher et des produits moins convenables, et les prêteurs qui tentent de vendre des aînés inverser hypothèques, qui mettent en jeu leur foyer et la sécurité financière à long terme.

Masturbation

Personnes âgées peuvent être victimes de leur propre masturbation. C'est définie comme l'incapacité d'une personne âgée pour satisfaire leur propre physique, psychologique et social a besoin. Cela peut être une question particulièrement délicate, car la masturbation peut indiquer qui sous-tendent des problèmes de santé mentale. Masturbation peut inclure l'accaparement des articles et animaux, isolement, manque d'hygiène, l'insuffisance de manger régulièrement et le défaut de prendre les médicaments tel que prescrit.

Responsabilité

Tous les membres de la société ont une obligation morale de protéger les aînés contre les préjudices. Plupart des professionnels en contact avec des personnes âgées, tels que médecins, travailleurs sociaux et fédéral, État et fonctionnaires locaux sont exigées par la loi à signaler les soupçons d'abus. Soupçonnant des abus de personnes doivent appeler la police si une personne âgée est censée être en danger immédiat. Si le danger n'est pas immédiat, rapports anonymes peuvent faire aux bureaux des services locaux de protection adultes ou, pour les personnes âgées dans les maisons de soins infirmiers, le médiateur de soins à long terme.