Condexatedenbay.com


Mode féminine dans les années 1800



Mode féminine dans les années 1800 diffère sensiblement le corset serré, les tournures et les crinolines de la seconde moitié du siècle. Tout au long du premier trimestre de cette période, une silhouette « Régence » ou « Empire » taille haute dominée. Corset a été léger ou inexistant. Chapeaux et coiffures ont été simples au début et sont devenues plus complexes au fil du temps. Choisissant la silhouette droite, sous-vêtements et accessoires peuvent aider à faire un costume du début du 19ème siècle beaucoup plus crédible.

Silhouette

Vers 1800, la silhouette qui était à la mode était taille haute et étroite dans la jupe. Tour de taille assis juste sous le buste, mettant l'accent sur cette caractéristique et hors mettant l'accent sur la taille naturelle et des hanches. Costumes sont devenus plus structuré et en forme de cloche par les années 1810, avec une ornementation plus lourde autour de l'ourlet, mais conservé la ligne Empire. Par les années 1810 fin et début des années 1820, tour de taille a commencé à baisser et serrer, tombant à la taille naturelle de 1825. Les ourlets et les épaules plus larges accompagnent ce changement de silhouette. Dans les années 1830, robes féminines inclus énormes manches bouffantes, jupes en forme de cloche promis par nombreux jupons et étroitement ceinturée de tour de taille.

Sous-vêtements

Malgré la ligne fluide de la silhouette de l'Empire, beaucoup de femmes porte encore des corsets sous leurs robes. Ces sous-vêtements inclus un rigide en bois busk à l'avant, mais peu de désossage ailleurs. Au début du 19ème siècle corsets étaient souvent désossés entièrement avec du coton à cordonnet, fournissant un effet de lissage, plutôt que la réduction de taille spectaculaire des plus tard dans la période. Parfois, les femmes plus jeunes ou plus minces portaient seulement un corsage court à soulever et à soutenir les seins : la période équivalent d'une brasserie moderne. Chemises à manches courtes étaient portés sous le corset, et beaucoup de femmes porte aussi des jupons bodiced. Sous-vêtements et pantalon est devenu populaire à cette époque, mais était initialement considérés comme risque, en raison de leur ressemblance avec vêtements pour hommes. Certaines femmes portaient des tons chair tiroirs sous leur toge pure.

Tissus

Regency et Empire de la mode en faveur des tissus légers, presque transparents. Dans la première partie de cette période, les femmes portaient fine mousseline, pelouse et batiste, Cotonnades blanches avec un drapé délicat et la texture. Ces tissus étaient presque transparents, surtout quand il est humide et requis prudents de blanchiment d'argent pour qu'ils restent blancs. Vêtements d'hiver étaient généralement faits de plus lourd coton, le lin, la soie, velours de laine et même. Plus tard dans la période, tissus est devenu légèrement plus lourds, et couleurs étaient plus populaires. Estampes et tissé à motifs sont devenues plus courantes.

Accessoires

Accessoires pour les femmes au début de 19ème siècle étaient relativement minimes. Chapeaux était souvent en forme de turban, de plumes ou de dentelle, trouvent relativement près de la tête. Dans des styles d'inspiration classique, les femmes portaient leurs cheveux vers le haut. Dans les années 1820, coiffures avaient développé la frange enroulée et chapeaux était devenu plus grand, souvent avec des rubans compliqués et ornements de grandes plumes. Cette tendance a continué tout au long de la première partie du siècle, avec des chapeaux et des coiffures de plus en plus large pour faire correspondre les femmes de développer des robes. Femmes se mit aussi à porter plus de châles, bijoux et autres accessoires. Dans les années 1830, gros bonnets et des cols de dentelle appelés berthas étaient à la mode.