Condexatedenbay.com


Piercing de la narine & Discrimination travail

Piercing de la narine & Discrimination travail


Comme piercings et art corporel deviennent plus fréquentes chez les jeunes, les employeurs doivent relever les défis qui semblait inimaginables avant les années 1960, qui représentait le premier relâchement des normes toilettage personnels. Le boom des piercings du visage--en particulier par le nez--a fait encore plus monter les enchères dans les confrontations de code vestimentaire au travail. Toutefois, tant que l'employeur puisse prouver que leurs exigences ne sont pas discriminatoires, l'employé peut avoir à renoncer à la perforation.

Taille

La popularité des piercings de suivi est difficile, mais il n'y a guère de doute de l'écart entre les jeunes et les employeurs. Plus de femmes percent leurs corps que les hommes, avec le nez en train de devenir le site le plus populaire, selon James Weber, liaison médicale pour l'Association des perceurs professionnels. Cependant, une étude 2006 des directeurs des ressources humaines ont montré que 35,9 % entreprise vestimentaire qui adressée piercings corporels.

Motifs de destitution

Piercing de la narine & Discrimination travail


Exiger des employés faire des piercings du visage à l'exception des boucles d'oreilles s'enracine dans les raisons qui dépendent de la culture de l'entreprise particulière. En accord avec son image de conservateur, Wal-Mart, le plus grand employeur non gouvernementales de l'Amérique, a mis au point des interdictions particulières contre les piercings lèvre, sourcils et le nez. La sécurité est une autre raison invoquée par l'employeur comme Sears, Roebuck & Co. et Ameritech, qui maintiennent que desserré bijoux peut s'emmêler avec les vêtements.

Signification

Percés employés ont gagné du terrain peu en poursuivant pour protéger leur préférence, comme indiqué dans l'arrêt Cloutier c. Costco. Dans cette affaire, un tribunal fédéral a confirmé les tirs de Kimblery Cloutier, qui a réclamé une croyance religieuse en refusant de retirer un piercing du sourcil. Toutefois, la Cour a jugé que le tir de Cloutier n'équivalait pas à une discrimination, car son adhésion d'église de Modification corporelle n'exige pas de piercings pour être portés en tout temps.

Considérations

Dans le jugement contre Clouiter, le district fédéral et les tribunaux d'appel son affaire soutenu Costco sur un autre point important. Alors que personne ne s'était plaint le piercing, les deux tribunaux ont convenu qu'il avait le potentiel d'influer sur la perception de l'image de l'entreprise--surtout pour quelqu'un comme Cloutier, emploi du dont caissier requis une interaction constante avec les clients. Dans l'ensemble, employeurs peuvent imposer des codes de robe et aspect, tant qu'ils ne soient pas distinguent sur l'âge, de couleur, de sexe, de nationalité, de race ou de religion.

Problème/Solution

Pas toutes les revendications religieuses peuvent être balayées. Comme Weber a déclaré au magazine « Diversité », des cadres de couleur peuvent avoir un temps plus facile obtenir des exemptions pour leurs piercings--comme les Indiens d'Asie qui peut pratiquer la médecine ayurvédique, qui associe narine perforation de reproduction féminine. Même dans ce cas, toutefois, un employeur peut toujours soutiennent que leur intérêt l'emporte sur la croyance, laissant employés avec un choix--pour perdre le piercing, ou trouver un autre emploi qui lui permet.