Condexatedenbay.com


Règles de règlement des petits litiges en Écosse

Règles de règlement des petits litiges en Écosse


Les actions des petites créances sont la poursuite civile intentée contre une personne, groupe ou société de. Elles visent à parvenir à une résolution rapide et relativement bon marché, comme le demandeur ni le défendeur a besoin d'un avocat. Généralement, les recours sont introduits par les personnes cherchant la récompense pour les biens défectueux, malfaçons, dommages aux biens et les loyers impayés ou les salaires. En Ecosse ces actions sont traitées par les tribunaux.

Admissibilité

Les actions des petites créances peuvent être conduites que dans les cas sans complication, dans laquelle la valeur recherchée n'est pas plus de £ 3 000. Cette limite s'applique aux produits recherchés en récompense, en plus d'argent réclamée. Des actions doivent être portées uniquement lorsque aucune résolution alternative au différend n'est disponible. L'affaire s'occupera de la sheriff court qui est plus proche de la zone où le problème est survenu. Par exemple, si une réclamation résulte d'un accident de la route, le Tribunal le plus proche du lieu de l'accident va entendre l'affaire.

Procédure

La première étape pour intenter une action des petites créances est une demande pour une citation à comparaître. Dans l'assignation, le demandeur doit donner des informations sur toutes les parties impliquées dans la revendication, combien est demandée et les détails de l'incident dont la réclamation a pris naissance. Le demandeur remplit également une assignation de copie envoyée au défendeur. L'assignation et l'assignation de copie sont envoyés à la sheriff court ainsi qu'un frais de Cour, qui varie en fonction de la valeur de la créance. L'assignation de copie est ensuite envoyée à la partie défenderesse avec l'avis de la date de l'audience.

Résolutions

Si le défendeur ne répond pas en quelque sorte à la convocation, le demandeur remporte l'action automatiquement et doit être payé le montant complet de la demande. Le même résultat découle de la défenderesse admet la responsabilité dans l'action. Parties face à une réclamation peuvent admettre aussi de culpabilité, mais ils demandent plus de temps pour payer ou offrir un paiement partiel. Dans ce scénario, il appartient au demandeur de décider d'accepter l'offre ou non. Si le demandeur le rejette, les deux parties doivent assister à l'audience à la Cour de shérif. Enfin, le défendeur peut rejeter la demande ou contester le droit de la Cour d'entendre l'action, ayant pour résultat les deux parties qui ont comparu en Cour.

L'audience

Tant le demandeur et le défendeur doivent comparaître à la date de l'audience si l'action n'est pas résolu. Conseillers juridiques ne sont pas nécessaires, mais les deux parties peuvent demander à un ami ou un parent pour les représenter. Plupart des cas seront réglés en une seule audience, auprès du shérif remise vers le bas d'un décret en faveur d'un côté ou de l'autre. Appel est possible uniquement sur un point de droit. Si la demande est accordée, mais le défendeur refuse toujours de payer, le demandeur peut renvoyer devant le Tribunal d'avoir le décret d'application.