Condexatedenbay.com


Techniques de la scène élisabéthaine

Techniques de la scène élisabéthaine


Théâtre élisabéthain issu d'un voyage groupe d'acteurs qui a joué sur les scènes de fortune tout au long de la première moitié du XVIe siècle. Il a fallu attendre 1576 construit un théâtre officiel pour ces musiciens itinérants, suivies de près d'une douzaine plus tout au long des décennies suivantes. Élisabéthaine acteurs étaient vraiment dévoués à leur métier et toujours poussé l'enveloppe pour offrir un spectacle de qualité.

Costumes

Techniques de la scène élisabéthaine


Le casting d'une production élisabéthain était entièrement masculin, et les membres ont joué plusieurs personnages dans un spectacle ; femmes incluses. Costumes ont servi à illustrer et à séparer l'introduction d'un nouveau personnage et ont des couleurs vives et luxueux. Les costumes et les couleurs sont extrêmement importantes puisqu'ils ont été utilisés pour référencer les rôles individuels du casting. En même temps, Elisabéthains proscrit les vêtements aux couleurs vives, l'autorisation à seulement les gens riches, les redevances et les acteurs.

Accessoires

Les accessoires sont un outil essentiel pour les acteurs sur la scène élisabéthaine. Bon nombre des pièces de théâtre avaient des scènes de combat à l'épée. Les acteurs régulièrement pratiquent et formés pour brandir leurs épées avec réalisme et prévenir les blessures. Lorsqu'un décès dramatique a été mis en scène dans une pièce, un mouchoir rouge a été tiré le costume pour symboliser le sang. Afin de fournir encore le réalisme, le décor était souvent planté avec des accessoires de meubles tels que des lits, des tables et des chaises.

Chant

Théâtre élisabéthain couru généralement plus de deux heures de longueur, sans entracte. L'objectif principal en ce moment était d'illustrer, verbalement, exactement ce qui se passait dans la pièce, que ce soit la comédie ou tragédie. Certains des théâtres logé 3 000 spectateurs, la plupart des qui n'avaient pas un programme à suivre, ou aucune connaissance de l'histoire racontée. Les auteurs de cette époque, les plus populaires, de Shakespeare a écrit très mélodramatiques et poétiques des versets qui ont été assez longues. Quand un acteur livré sa ligne, il souvent se tenait à l'intérieur des angles variables de la scène, la bouche grande ouverte, clairement et soigneusement énonçant chaque mot avec insistance acharnée, soigneusement disposée, afin que tous les spectateurs pouvaient suivre l'intrigue.

Gestes

Parce que la scène élisabéthaine a été conçue pour être consulté à partir de trois côtés, il était impossible d'avoir tout type de toile de fond. En s'appuyant sur la lumière du soleil pendant la journée et aux chandelles au crépuscule, les pièces ont été entièrement tributaires de la représentation de costume, projection de la voix et des gestes exagérés du corps et du visage. Quand un personnage comique livré une ligne coquine ou une femme a été décrite, l'acteur serait souvent flotter ses cils, plisser les yeux ses yeux et détalent sur la scène. Les caractères Royal avaient des gestes lents et délibérés et étaient traités avec respect, qu'ils fréquentent souvent les jeux. Mains pointé vers le ciel et balayé gracieusement la largeur de la scène, lorsque ces mouvements dramatiques ont été appelés au sein du script.